Accéder au contenu Cybermalveillance.gouv.fr Assistance et prévention du risque numérique

AU REGARD DE VOS ÉLÉMENTS, VOUS SEMBLEZ ÊTRE VICTIME D’UN

Piratage de compte en ligne (messagerie, réseaux sociaux, etc.)

QUE DOIS-JE FAIRE ?

  • Si vous ne pouvez plus vous connecter à votre compte, signalez votre piratage et demandez la réinitialisation de votre mot de passe

    Contactez le service concerné pour signaler votre piratage et demandez la réinitialisation de votre mot de passe. Voici quelques exemples de liens de signalement pour les principaux services de messagerie et réseaux sociaux parmi les plus répandus : Facebook, Twitter, LinkedIn, Gmail, Outlook-Hotmail, Yahoo, Instagram, Snapchat.

    Contactez directement le service concerné s’il ne figure pas dans cette liste.

  • Si ces coordonnées ne sont pas les vôtres, sauvegardez les preuves (capture d’écran, photo) et supprimez immédiatement ces adresses de messagerie et numéros de téléphone inconnus. Les cybercriminels pourraient les avoir inscrits pour garder le contrôle de votre compte ou de vos communications. Consultez l’aide du service concerné pour obtenir davantage d’informations ainsi que des conseils pour mieux sécuriser votre compte.

  • Modifiez au plus vite votre mot de passe et choisissez-en un solide. Utilisez des mots de passe différents et complexes pour chaque site et application utilisés (retrouvez tous nos conseils pour gérer au mieux vos mots de passe) pour éviter que si un compte est piraté, les cybercriminels ne puissent pas accéder aux autres comptes utilisant ce même mot de passe.

  • Si vous avez été victime d’un piratage et si cette option est disponible sur le site ou le service concerné, activez la double authentification : cela évitera qu’un tel piratage se reproduise en demandant à toute nouvelle connexion à votre compte une confirmation supplémentaire que vous seul aurez (par exemple, en la recevant par SMS ). Retrouvez notre vidéo sur la double authentification.

  • Cela permettra d’éviter que les individus malveillants piratent ces autres sites ou comptes et vous y portent également préjudice.

  • Prévenez vos contacts de ce piratage pour qu’ils ne soient pas victimes à leur tour des individus malveillants qui les contacteraient en usurpant votre identité.

  • Si c’est le cas, sauvegardez les preuves (capture d’écran, photo), supprimez ces publications ou annulez ces commandes en contactant le service concerné au besoin.

  • Surveillez vos comptes, prévenez au plus vite votre banque et faites au besoin opposition aux moyens de paiement concernés.

  • En fonction du préjudice que vous estimerez avoir subi, déposez plainte au commissariat de police ou à la brigade de gendarmerie ou encore par écrit au procureur de la République du tribunal judiciaire dont vous dépendez en fournissant toutes les preuves en votre possession.

    Vous pouvez être accompagné gratuitement dans cette démarche par une association de France Victimes au 116 006 (appel et service gratuits), numéro d’aide aux victimes du ministère de la Justice. Service ouvert 7 jours sur 7 de 9h à 19h.

  • Pour être conseillé dans vos démarches, contactez la plateforme Info Escroqueries du ministère de l’Intérieur au 0 805 805 817 (numéro gratuit). Le service est ouvert de 9h à 18h30 du lundi au vendredi.

    De même, vous pouvez contacter le 3018 du lundi au samedi de 9h à 20h (service et appel gratuit). Il s’agit d’une ligne nationale anonyme et confidentielle destinée aux personnes confrontées à des problèmes dans leurs usages numériques. Ce service est également disponible par Tchat sur 3018.fr, Messenger et WhatsApp.

  • Besoin de l'aide d'un professionnel ?

    1) Nous vous présentons des professionnels en sécurité informatique adaptés à votre situation.

    2) Ils vous proposent une solution et/ou un devis.

    3) Vous convenez d'un rendez-vous pour une intervention avec le professionnel de votre choix.

    L'affichage du contenu tiers "dailymotion" a été bloqué conformément à vos préférences.

    Ces conseils vous ont-ils été utiles ?
    * Votre commentaire ne sera visible que par les équipes de Cybermalveillance.gouv.fr