Arrestation par la Police nationale d’un individu suspecté d’une campagne d'arnaque de "sextorsion"

19⁄09⁄2019

La Police nationale a procédé le 10 septembre 2019 à l’arrestation d’un individu suspecté d’être à l’origine d’une campagne d’arnaque de « sextorsion » qui aurait fait plus de 30 000 victimes en France.

Dans cet article, nous alertions en début d’année sur un nouveau type d’arnaque massive identifié suite aux nombreuses demandes d’assistance de victimes potentielles sur Cybermalveillance.gouv.fr.

Sur ce mode opératoire, le pirate anonyme ou « hacker » envoie un message à sa victime en prétendant avoir piraté son ordinateur au cours d’une consultation d’un site pornographique. Il la menace de publier des images compromettantes prises à son insu avec sa webcam piratée et demande une rançon en monnaie virtuelle.

Notre dispositif Cybermalveillance.gouv.fr a lancé l’alerte sur cette campagne d’arnaques de type « sextorsion » et mis en place une procédure facilitant le dépôt de plainte à travers la mise à disposition d’un modèle de lettre plainte électronique, élaborée par les services de la Police nationale et la section F1 du Parquet de Paris en charge de la lutte contre la cybercriminalité du Ministère de la justice.

Ces lettres plainte ont permis aux enquêteurs l’identification d’un individu grâce aux éléments techniques recueillis. Après une enquête de plusieurs mois, la Police nationale a pu procéder le 10 septembre 2019 à l’arrestation de cet individu suspecté d’avoir fait plus de 30 000 victimes en France.