Accéder au contenu Cybermalveillance.gouv.fr Assistance et prévention du risque numérique

Cybermalveillance.gouv.fr accueille 2 nouveaux membres

Publié le 25 nov. 2021

gip acyma nouveaux membres

1133 Temps de lecture : 6 min

Le dispositif national Cybermalveillance.gouv.fr d’assistance aux victimes et de prévention du risque numérique est piloté par le Groupement d’Intérêt Public Action contre la cybermalveillance (GIP ACYMA).
Composé d’acteurs publics et privés, répartis en différents collèges (représentants de l’État, d’utilisateurs / victimes de prestataires, et d’offreurs de solutions et de services), cette structure juridique permet l’implication opérationnelle et financière de ses membres.

Lors de l’Assemblée Générale qui s’est tenue le 24 novembre 2021, deux nouvelles candidatures ont été étudiées et acceptées pour rejoindre le GIP ACYMA :

Collège « utilisateur » :

Agence nationale de la cohésion des territoires

logo ANCT

Union des entreprises de proximité

logo U2P

Une année 2021 prolifique pour Cybermalveillance.gouv.fr

Cette Assemblée Générale a été également l’occasion de faire un premier bilan sur l’activité du dispositif durant 2021, qui s’est avérée particulièrement intensive. Alors que 2020 fut impactée par la crise sanitaire et, par conséquent, par une intensification des activités cybercriminelles opportunistes, Cybermalveillance.gouv.fr a poursuivi ses efforts en 2021 pour accompagner ces phénomènes et aider les victimes à y faire face, aux côtés de ses membres engagés sur le sujet de la cybersécurité.

Qu’ils soient publics ou privés, ces partenariats sont essentiels pour sensibiliser le public le plus large aux risques cyber, le dispositif ayant en effet mené et concrétisé de nombreuses coproductions de contenus et de ressources cette année. Entre autres, le programme de sensibilisation des élus aux risques numériques, initié en 2020 par Cybermalveillance.gouv.fr et ses membres, qui a été enrichi tout au long de cette année pour offrir aux collectivités des ressources liées leurs problématiques, ainsi que la mise en place d’I.M.M.U.N.I.T.É Cyber en lien avec le ministère de l’Intérieur ; les jeunes publics ont quant à eux bénéficié d’une édition spéciale des Incollables® « Deviens un super-héros du Net », réalisée en partenariat avec l’Association e-Enfance/3018, pour les aider à appréhender les dangers d’Internet.

Les professionnels ont également vu paraître de nouvelles ressources dédiées, tel que le dispositif AlerteCyber lancé par le Secrétaire d’État chargé de la Transition numérique et des Communications électroniques Cédric O, pour leur permettre d’être rapidement informés lorsqu’une vulnérabilité ou une campagne d’attaque particulièrement critique est identifiée, ou encore le lancement du label ExpertCyber pour l’accompagnement à la sécurisation des systèmes d’information.

En conséquence de cette activité particulièrement prolifique, et alors que le dispositif vient de fêter ses 4 ans d’existence, Cybermalveillance.gouv.fr voit sa notoriété augmenter : la fréquentation de la plateforme compte à ce jour plus de 2 000 000 visiteurs uniques, contre 1 235 545 visiteurs en 2020. En parallèle, plus de 135 000 victimes sont venues chercher de l’assistance sur la plateforme depuis le 1er janvier, contre 105 000 l’année précédente.

Le Président du GIP, Guillaume Poupard, a ainsi déclaré : « Grâce à l’implication de l’ensemble de ses membres, que je remercie chaleureusement, le GIP ACYMA rend un service essentiel afin d’accroître notre sécurité numérique collective dans un contexte de menace qui ne cesse de s’intensifier. Élément indispensable de notre organisation nationale de cybersécurité, Cybermalveillance.gouv.fr est résolument engagé avec les centres opérationnels régionaux et sectoriels en cours de construction ainsi qu’avec l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information et l’ensemble des acteurs de notre cybersécurité pour proposer des solutions de prévention et de réponse à incident à l’ensemble des acteurs. »

Cybermalveillance.gouv.fr remercie ses partenaires qui participent activement à ses missions d’intérêt général, ainsi que ses nouveaux membres qui se sont engagés à contribuer à l’assistance des victimes et à la prévention du risque numérique sur le territoire français.

Communiqué 24.11.2021
Communiqué 24.11.2021
Publié le 25/11/2021PDF 481 KoTélécharger