Accéder au contenu Cybermalveillance.gouv.fr Assistance et prévention du risque numérique

Escroquerie à l’enfant qui a un problème avec son téléphone « Coucou maman/papa… »

Publié le 05 Déc 2023

Temps de lecture : 9 min

Depuis fin 2022, Cybermalveillance.gouv.fr a identifié plusieurs vagues de SMS frauduleux dans lesquels des escrocs tentent de se faire passer pour l’enfant du destinataire du message. Ils prétextent un problème avec le téléphone ou la ligne téléphonique de l’enfant et invitent le parent à échanger sur l’application de messagerie WhatsApp via un nouveau numéro inconnu. En usurpant l’identité de l’enfant, cette forme d’hameçonnage (phishing) vise à tromper les parents dans le but de leur dérober de l’argent.

Exemples de messages frauduleux :

1. De quoi s’agit-il ?

Dans ce message frauduleux, l’escroc se fait passer pour un enfant de la victime et prétend avoir rencontré un problème avec son téléphone portable (perte, vol ou casse de l’appareil…) ou avec son numéro de téléphone (perte de carte SIM ou de numéro, crédit épuisé…). Il indique dans ce message un nouveau numéro sur lequel il demande à son parent de le contacter via l’application de messagerie WhatsApp.

L’escroc, qui usurpe l’identité de l’enfant, réclame alors au parent de l’argent pour différents motifs : achat d’un nouveau téléphone, problème financier… Cet argent est demandé par virement, par la transmission des coordonnées de carte bancaire du parent ou encore par l’envoi de codes de coupons de paiement (PCS, Transcash, Neosurf…).

2. Que faire si vous recevez ce message ?

1/ Ne répondez pas ! Ce message à caractère impersonnel est une arnaque envoyée à des milliers de
personnes dont le numéro de téléphone a pu être trouvé sur Internet.

2/ N’envoyez jamais d’argent avant d’avoir formellement identifié votre interlocuteur.

3/ Appelez directement votre enfant sur son numéro de téléphone ou via tout autre moyen de contact
habituel pour faire confirmer le message reçu. S’il ne répond pas, demandez-lui de vous rappeler ou
contactez un proche susceptible de se trouver avec lui.

4/ Signalez le message frauduleux sur la plateforme 33 700 ou par SMS au 33 700 (service gratuit).

5/ Signalez la tentative d’escroquerie sur la plateforme dédiée du ministère de l’Intérieur (Pharos) : Internet-signalement.gouv.fr.

3. Et si vous êtes victime ?

Si vous avez payé, vous êtes victime d’une escroquerie, au sens de l’article 313-1 du Code pénal : délit
passible de cinq ans d’emprisonnement et de 375 000 euros d’amende.

1/ Si vous avez réalisé un virement, alertez immédiatement votre banque de l’opération frauduleuse
pour tenter de suspendre le virement si celui-ci n’est pas encore effectué. Dans le cas contraire,
demandez le retour des fonds. Votre banque pourra exiger une copie de votre dépôt de plainte pour
instruire votre demande.

2/ Si vous avez communiqué des éléments sur vos moyens de paiement (carte bancaire…), faites
opposition immédiatement
auprès de votre banque ou via le service interbancaire d’opposition à carte bancaire au 0 892 705 705 (ouvert 7 jours/7 et 24h/24), numéro surtaxé : coût d’un appel vers un numéro fixe + 0,34 € TTC/min, depuis un téléphone fixe ou mobile.

3/ Conservez les preuves ! Conservez les messages reçus (SMS…) et toute autre information qui
pourront vous servir pour signaler les faits et déposer plainte.

4/ Déposez plainte au commissariat de police ou à la brigade de gendarmerie ou par écrit au procureur
de la République du tribunal judiciaire
dont vous dépendez en fournissant toutes les preuves en votre
possession.
Vous pouvez être accompagné gratuitement dans cette démarche par l’association France Victimes au
116 006 (appel et service gratuits), qui opère le numéro d’aide aux victimes du ministère de la Justice.
Service ouvert 7 jours sur 7 de 9h à 19h.

5/ Pour être conseillé dans vos démarches, contactez la plateforme Info Escroqueries du ministère de
l’Intérieur au 0 805 805 817 (appel et service gratuits). Le service est ouvert de 9h à 18h30 du lundi au
vendredi.

Extraits de messages frauduleux :

bonjour maman/papa. Mon téléphone est cassé. C’est mon nouveau numéro de téléphone. +33XXXXXXXXX vous pouvez enregistrer ceci. envoie moi un message via whatsapp.

**

Coucou maman, c’est moi. J’ai eu un problème avec mon numéro de téléphone, c’est mon numéro temporaire. Envoie moi un message sur WhatsApp, sur ce numéro le plus rapidement possible ! Je ne pourrai plus te répondre ici comme je n’ai plus de crédit, je dois te parler de quelque chose…

**

Salut Maman/papa, c’est mon nouveau numéro de téléphone, tu peux enregistrer ce numéro et envoyer un message sur Whatsapp. https://XXXXX +33XXXXXXXXX

**

Salut maman, c’est moi j’espère que tu vas bien. Mon téléphone est cassé je n’ai vraiment pas de chance.. Voici mon nouveau numéro, enregistre celui-ci pour le moment. Répond moi quand tu reçois ce message, bisous.

**

Bonjour maman , c’est mon nouveau numéro peux tu le sauvegarder envoyer moi un message sur watsapps sur ce numéro, mon téléphone est cassé

**

Cc maman J’ai perdu mon telephone peux-tu m’envoyer un message sur WhatsApp a ce numéro +33XXXXXXXXX Alors je sais que tu as recu mon message

**

papa maman j ai perdu ma carte sim voici mon nouveau numéro 06XXXXXXXX Teste le sur Whatshapp

A lire aussi
Que faire en cas de phishing ou hameçonnage ?
Que faire en cas de phishing ou hameçonnage ?
Lire la fiche

Pour informer et sensibiliser les publics sur les menaces numériques, Cybermalveillance.gouv.fr met à disposition divers contenus thématiques : des supports variés pour comprendre les cybermenaces et savoir comment y réagir, ainsi que des bonnes pratiques à adopter pour assurer votre sécurité numérique.
Consulter la liste de l’ensemble des ressources mises à disposition par le dispositif.

AIDE RECOMMANDEE

QUESTIONS REPONSES - Contextualisées

QUESTIONS GENERALES